Décision, Avis du CODERST

C’est mardi dans l’après-midi que s’est réuni le CODERST (Conseil départemental de l’environnement, des risques sanitaires et technologiques) à Besançon pour rendre un dernier avis avant la décision finale du préfet en ce qui concerne le devenir du tristement célèbre élevage de visons d’Emagny.

C’est une nouvelle grande victoire pour l’environnement et pour la cause animale !

Sur 22 votants, c’est à quasiment l’unanimité qu’un refus a retenti et résonne encore à nos oreilles.

Refus de régulariser et d’augmenter son effectif à 18200 animaux encagés.

Nous savourons cette belle victoire et tenons à remercier tous les présents et votants au sein du CODERST (enfin surtout les 17 qui ont voté CONTRE).

Cette fois la plupart des votants avaient une maîtrise très complète du dossier, ils ont su apprécier, la situation dans sa globalité et conclure de la façon la plus logique.

Il n’était pas possible imaginer qu’une entreprise si particulière qui élève dans des conditions indignes et abat plusieurs milliers d’animaux pour les transformer en accessoires de mode soit régularisée et confortée dans le non-respect des lois françaises.

Cet avis corrobore l’avis de la population puisque le sondage lancé en ligne depuis seulement une semaine donne un résultat de plus de 2000 personnes qui ont voté POUR la fermeture de l’élevage d’Emagny.

Maintenant nous attendons la décision finale de Monsieur le Préfet et continuons notre travail auprès des décideurs politiques pour faire interdire tout simplement les élevages d’animaux à fourrure en France.

Parallèlement nous continuons à informer le public des dessous de la fourrure que ce soit de visons pour un manteau ou de chien viverrin ou d’un autre animal sur un col de doudoune.

Le travail d’information et de mise au grand jour que nous menons depuis début 2012 porte enfin ses fruits.

Il est important de remercier tous nos partenaires, associations ou particuliers qui nous aident partout en France et à l’étranger.
Aussi bien en local, les habitants des villages avoisinants sont de plus en plus nombreux à nous contacter mais aussi nos associations amies de Paris et d’ailleurs pour relayer les informations auprès des grandes instances publiques.

C’est tous unis que nous améliorerons la condition de vie des plus faibles, des sans voix, nos amis les animaux.

 

Et comme à la fin des courriers on demande toujours des sous !
Si vous en avez envie, si vous le pouvez , vous pouvez nous aider :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *